Actualités

Article

28 mars 2023

Rédaction : Service presse INRAE

[Communiqué de presse] AQUAEXCEL3.0 : un projet pour le développement de l’aquaculture européenne

D’où proviennent vos produits de la mer ? En Europe, ces produits proviennent à 75% d’importation. Il semble donc important de garantir une croissance durable et soutenable pour l’aquaculture en Europe. Telle est la mission du projet H2020 AQUAEXCEL, débuté en 2011, qui évolue aujourd’hui dans sa troisième édition : AQUAEXCEL3.0. Ce projet européen d’Infrastructures de recherches, coordonné par INRAE, regroupe 22 partenaires, dont l’Ifremer et l’Université de Lorraine. Ces partenaires coordonnent un réseau de 40 infrastructures expérimentales aquacoles, réparties dans 11 pays. Ce réseau permet de réaliser des expérimentations biologiques et technologiques sur toutes les espèces et systèmes d'élevage de l'aquaculture européenne. Les projets Infrastructures de recherches ont un rôle essentiel dans la structuration de l’espace européen de la recherche. Quatre des infrastructures aquacoles d'INRAE font partie du réseau AQUAEXCEL3.01 dont la Peima et le LPGP.
Article

13 février 2023

Rédaction : Service de presse INRAE

Génomique et production de caviar : un marqueur génétique du sexe découvert chez les esturgeons

COMMUNIQUE DE PRESSE - La détermination du sexe chez l’esturgeon est une énigme pour les biologistes. Au-delà de la question scientifique, l’enjeu économique est majeur en aquaculture pour la production du caviar, un produit spécifique des femelles. Une équipe internationale de recherche menée par le Leibniz-Institute of Freshwater Ecology and Inland Fisheries en Allemagne, en partenariat en France avec INRAE, le SYSAAF*, et deux entreprises privées, l’Esturgeonnière et SCEA Sturgeon, vient de découvrir une séquence d’ADN spécifique du génome des esturgeons de sexe femelle. Cette séquence est retrouvée chez les femelles de nombreuses espèces d’esturgeons. Son origine remonte à un ancêtre commun à ces espèces, il y a plus de 180 millions d’années. Cette découverte constitue une avancée majeure en biologie évolutive. Elle ouvre aussi de nouvelles perspectives sur la compréhension de la détermination du sexe des esturgeons et son contrôle en élevage.
Article

28 mars 2023

Rédaction : Service de Presse INRAE

La naissance du chromosome sexuel mâle chez le hareng atlantique

COMMUNIQUE DE PRESSE - L’évolution des chromosomes sexuels est un sujet crucial en biologie, car elle stabilise le mécanisme qui sous-tend la détermination sexuelle et aboutit en général à un sex-ratio équilibré. Un groupe international de scientifiques de différents organismes de recherches dont INRAE, et dirigé par des chercheurs de l’université d’Uppsala, a réussi à reconstruire la naissance du chromosome sexuel mâle chez le hareng atlantique. Minuscule, la région spécifique au sexe mâle de cette espèce ne contient que trois gènes : un facteur déterminant du sexe et deux gènes codant pour des protéines spermatiques. L’étude paraît ce jour dans PNAS.
Article

28 mars 2023

Rédaction : Agnès Girard

Un article du labo fait la une de la revue Autophagy

L'article "Lighting chaperone-mediated autophagy (CMA) evolution with an ancient LAMP: the existence of a functional CMA activity in fish " à la une du volume 16(10) de la revue Autophagy !
Medaka fish (Oryzias latipes)
Article

28 mars 2023

Rédaction : CP INRAE

Découverte d’une nouvelle fonction cellulaire chez les poissons : perspectives pour l’aquaculture et la recherche médicale

L’autophagie médiée par les protéines chaperonnes (plus communément appelée CMA pour Chaperone-Mediated Autophagy) joue un rôle crucial dans la régulation du métabolisme et du fonctionnement cellulaire. Il était jusqu'à présent admis que cette fonction cellulaire n’existait que chez les mammifères et les oiseaux. Des chercheurs INRAE (LPGP, NUMEA), de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, du CNRS et de l’Université de Bordeaux* remettent en cause ce dogme et prouve que la CMA existe également chez les poissons. Ces résultats, publiés le 9 juin dans la revue Molecular Biology and Evolution, ouvrent de nouvelles perspectives pour l’aquaculture et la recherche médicale.
Article

28 mars 2023

Rédaction : Sylvie André - Département INRAE Phase

Le génome d'un poisson « ancien » séquencé

Le séquençage du génome du Sterlet, petit esturgeon d’Europe, a permis de mettre en évidence un mécanisme original de l’évolution du génome. Ce séquençage permet également de franchir une étape importante dans la gestion des populations d’élevage. Ce travail est le fruit d’une collaboration internationale à laquelle ont participé le Laboratoire de Physiologie et de Génomique des Poissons (LPGP) et des équipes de Toulouse (SIGENAE et Plateforme Get-PlaGe).